Marcel Gotlib

Marcel Gotlib
Scénario . Dessin

Le site officiel de Marcel Gotlib
Date de naissance : 14/07/1934

Biographie de Marcel Gotlib

Marcel Gotlib est l'un des auteurs majeurs de la bande dessinée franco-belge. À la fois dessinateur et scénariste de talent, il a travaillé avec d'autres auteurs prestigieux tels que Franquin, Goscinny, Alexis, Uderzo et Mandryka. C'est avec ce dernier et Claire Brétécher qu'il fonde le journal L'Écho des savanes en 1972. Gotlib lance également sa propre revue en 1975, Fluide Glacial, dont il rédige toujours l'éditorial. Il est aussi connu pour son travail dans le cinéma, que ce soit pour ses qualités de scénaristes ou pour ses apparitions dans divers films.

Gotlib naît le 14 juillet 1934 à Paris. Tout môme, il exerce ses talents en tartinant les murs de l'appartement familial de graffitis que son père, peintre en bâtiment de son état, lessive régulièrement : "Chaque dimanche, mes gravures rupestres disparaissaient comme par magie. Je disposais toujours de surfaces bien propres pour recommencer à tout dégueulasser."

Après une scolarité sans histoire, il se divise en trois : comptable à l'Office commercial pharmaceutique le jour, il suit les cours du soir des Arts appliqués, et s'adonne le dimanche au théâtre amateur. Cette dernière activité donne un résultat inattendu : répétant chez un copain dont le père dessine pour Le Pèlerin, il est galvanisé par cet exemple, porte son dossier au journal de Mickey et gagne une place de lettreur dans les studios d'Edi-Monde.

Après 28 mois de service militaire en Allemagne, il décroche quelques travaux — albums de coloriage et contes pour enfants — qu'il exécute avec une certaine Claudie. En 1962, il dépose un dossier chez Vaillant, épouse Claudie et part en vacances. À son retour, on le cherche partout : il est sommé de livrer une page par semaine à Vaillant. D'où la naissance de Nanar et Jujube, série dans laquelle va prospérer Gai-Luron, cousin putatif de Buster Keaton et Droopy, qui réapparaîtra dans Vaillant puis Pif Gadget jusqu'en 1971.

Mais ce qui l'obsède, c'est Pilote. Il en rêve la nuit sans oser y aller. "C'était le phare de tout le monde, mais pour un débutant comme moi, ça n'était même pas pensable." De temps en temps, il appelle la rédaction et raccroche. Enfin, dégoulinant de trac, il s'y présente un jour de 1965 avec un échantillon de son travail — six pages racontant les affres d'un auteur de BD comique — qu'il croit impubliable : la BD de l'époque est vouée aux héros (Tintin, Tarzan), et pas du tout aux problèmes de l'auteur. Mais Pilote le publie, et trois mois après, Goscinny lui propose de travailler avec lui sur Les Dingodossiers. Ce qui fait de Gotlib un homme honoré et heureux, mais vachement crispé : Goscinny ayant l'habitude de travailler avec des dessinateurs de la trempe d'Uderzo et Morris, il se sent un peu faiblard. D'ailleurs, au début, il l'est. Il apprend sur le tas, en dessinant des embouteillages, des phares bretons et toutes sortes de machins purement décoratifs — que Goscinny adore lui faire dessiner. Deux albums sont crées en 1967 et 1972, dans l'esprit du magazine de B.D. satirique américain Mad.

En avance sur leur temps, les Dingodossiers sont fraîchement accueillis, et Gotlib se fait engueuler par ses copains : il faut qu'il se trouve un héros, ce style de BD ne mène nulle part. En fait, elle mène tout droit à la Rubrique-à-brac, que Gotlib attaque en 1968, quand Goscinny, dépassé par le boum Astérix et le boulot qui en découle, lui demande de continuer en solo.

En 1970, il scénarise Les Clopinettes dessinées par Mandryka, et Cinémastock, un pur joyau de rigolade qui doit autant à son talent burlesque qu'au fabuleux dessin d'Alexis. En 1971, il balance dans Rock and Folk une parodie du scoutisme plutôt décapante, Hamster jovial. En 1972, il crée avec Lob la série Superdupont, qui sera monté dix ans plus tard au théâtre par Jérôme Savary et son Grand Magic Circus. Superdupont (comme son nom l'indique) est un super héros français, affublé de tous les clichés chauvins imaginables, qui rencontre à l'époque un franc succès.

C'est aussi en 1972 qu'il lance L'Écho des savanes avec Bretécher et Mandryka. En totale liberté, il pousse le bouchon encore plus loin et se met à rigoler avec les choses graves comme Dieu, le sexe et la scatologie : Rhââh lovely ! (1976). Il fait ça pour amuser sa crémière et les copains, mais l'explosion de l'Écho, qui ne dure pour le trio que le temps de dix numéros, éclabousse largement le monde de la BD.

En 1972, il joue un gardien de prison dans L'An 01 de Gébé. On l'aperçoit en 1984 dans le film Les Doigts de la tête de Jacques Doillon et en 1986 dans Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk, et il est (évidemment) le héros de And my name is Marcel Gotlib, court-métrage de Patrice Leconte commandé par la télé et jamais diffusé. Il réapparaît au cinéma en 2002 dans Le Nouveau Jean-Claude de Didier Tronchet et également en 2003 dans Les Clés de bagnole de Laurent Baffie.

En 1975, il co-scénarise Les Vécés étaient fermés de l'intérieur (le premier long métrage de Patrice Leconte avec Coluche, son premier long métrage aussi) et Jean Rochefort et fonde, avec son copain d'enfance Jacques Diament, le mensuel Fluide Glacial, qui va résister à tous les naufrages de la presse du genre. C'est dans ces pages qu'il crée en 1981 Pervère Pépère— l'un de ses derniers exploits graphiques, puisqu'il abandonne peu à peu le dessin au cours des années 80. En effet, il se consacre plutôt à la rédaction de l'éditorial de Fluide Glacial. En 1991, il est intronisé Grand Prix d'Angoulême, et, selon la coutume, une exposition lui est consacrée l'année suivante, EuroGotlibLand.

Gotlib est fait Chevalier des Arts et des Lettres en 1975, puis Chevalier de la Légion d'Honneur et reçoit le prix Raymond Poïvet à Angoulême en 2001 (à l'instar de Uderzo ou même Pétillon) et le grand prix Saint-Michel en 2007.

Après avoir rédigé une foule d'éditos hilarants pour Fluide Glacial, il publie en 1993 chez Flammarion J'existe, je me suis rencontré, roman autobiographique bourré d'humour et d'émotion, où il raconte sa vie d'enfant juif pendant l'Occupation.

Plus récemment, des intégrales de ses oeuvres cultes sont sorties chez Dargaud (Cinémastock, Les Dingodossiers, Rubrique-à-brac) en 2002 et 2005 ainsi que l'intégrale de Nanar, Jujube et Piette chez Glénat en 2006. On a aussi pu l'apercevoir dans des albums collectifs comme Rire contre le racisme en 2006 et Les enfants du XXIe siècle en 2008. La même année est sortie le 6ème tome de SuperDupont aux éditions Audie-Fluide Glacial, 13 ans après la publication du cinquième tome.

Site internet : http://marcelgotlib.com

Recevoir les alertes
Marcel Gotlib
(sorties, nouveautés, news)

Bibliographie de Marcel Gotlib

Clopinettes
1 tomes
Série terminée
Cinémastock - Intégrale
1 tomes
Série terminée
Rubrique-à-Brac
7 tomes
Série en cours
Rubrique-à-Brac - Intégrale
1 tomes
Série terminée
Trucs-en-Vrac
2 tomes
Série en cours
Cinémastock
2 tomes
Série en cours
Trucs-en-vrac - Intégrale
1 tomes
Série terminée
Gotlib - Inédits
1 tomes
Série terminée
Dingodossiers (Les)
3 tomes
Série en cours
Dingodossiers (Les) - Intégrale
1 tomes
Série terminée
Sur les traces de Marcel Gotlib
1 tomes
Série terminée
J'existe, je me suis rencontré
1 tomes
Série en cours
Toute la bibliographie

Articles et actualités

L'exposition Gotlib en photos Événements

L'exposition Gotlib en photos

Nous vous en parlions dans l'article "2014: l'année Gotlib !", une superbe exposition est consacrée au maître de l'humour au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme à Paris du 12 mars au 27 juillet 2014... Nous avons eu la chance de pouvoir nous y rendre hier. Voici quelques photos de l'exposition, bel hommage à Marcel Gotlib dont nous fêtons les 80 ans cette année.   Sculpture de Jacques Diament (1990)   L'enfance sous l'Occupation de Marcel Gotlib   Jujube dans Vaillant   Pochette d'un vinyl de Marcel Dadi par Gotlib "It's plus marrant to completer a gamme of skills"   Planche originale   Carnet de notes de Gotlib     La girafe de la Rubrique-à-Brac plus vraie que nature...   Pastiches et parodies dans la Rubrique-à-Brac   Toi aussi apprends à dessiner comme Gotlib !   Les onomatopées     Les copains de Pilote...   Toute ressemblance avec des pubs réels ne peut être que fortuite (puisque Gotlib ne connaissait pas la pub de Sosh dans les années 1970...)   Couverture de l'Echo des Savanes (créé par Gotlib, Mandryka et Bretécher)   Nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre au plus vite voir l'ensemble de l'exposition pour vous plonger avec délectation comme nous l'avons fait dans l'univers de Marcel Gotlib !   Exposition Les Mondes de Gotlib 12 mars - 27 juillet 2014 Musée d'art et d'histoire du Judaïsme Hôtel de Saint-Aignan 71, rue du Temple - 75003 Paris Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 11 h à 18 h Mercredi : 11 h à 21 h Dimanche : 10 h à 18 h (Fermé le samedi et le 1er mai)

2014 : l'année Gotlib Actualités

2014 : l'année Gotlib

À l'occasion des 80 ans de Marcel Gotlib, le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme organise une grande rétrospective de l'oeuvre de l'un des plus grands maîtres de la bande dessinée contemporaine. Pilier du journal Pilote où il anima les Dingodossiers, inventa la Rubrique-à-Brac et fit naître une kyrielle de personnages inoubliables - le professeur Burp, Isaac Newton, la coccinelle et tant d'autres -, il partit ensuite créer Fluide Glacial, où il continua son exploration de l'humour en bande dessinée. S'affranchissant de toutes les contraintes, scénaristiques et artistiques, il inventa sans cesse de nouveaux langages. Les visiteurs pourront découvrir l'univers de l'artiste du 12 mars au 27 juillet 2014. Le catalogue d'exposition est une formidable façon de (re)découvrir toutes les facettes d'un immense génie au travers de textes originaux et d'innombrables planches merveilleusement restaurées. Un ouvrage indispensable à tout amateur éclairé de bande dessinée (en librairie le 14 mars) AUTOUR DE L'EXPOSITION De nombreux événements sont organisés au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme autour de l'exposition Gotlib, voici le programme :   Le lundi 24 mars à 14h30 : Visite guidée de l'exposition avec Virginie Michel, commissaire de l'exposition. (autres visites guidées par Jean-Claude Kuperminc, directeur de la bibliothèque et des archives de l'Alliance israélite universelle, le 9/04 à 19h, 25/05 à 11h, 12/06 à 14h30 et 2/07 à 19h)   Le mercredi 26 mars à 19h30 : Table ronde animée par François Angelier, producteur à France Culture. Avec la participation de Richard Gotainer, Anne-Hélène Hoog, commissaire de l'exposition, Patrice Leconte, Pascal Ory, historien, Maxime Préaud, ancien conservateur général des Estampes à la BnF et artiste graveur, et Zep.   Le mercredi 9 avril à 19h30 : Des extraits de son ouvrage autobiographique J'existe, je me suis rencontré, de Jactances (Fluide-Glacial-Audie) et de Cantatrix Sopranica L. de George Perec (Seuil) seront lus par Gilles Gaston-Dreyfus.   Le dimanche 18 mai à 15h : "And my name is Marcel Gotlib" - Docu-fiction de Patrice Leconte avec Marcel Gotlieb (en présence du réalisateur). 30 min Spots publicitaires réalisés pour Pilote. 4 min "Les vécés étaient fermés de l'intérieur" - de Patrice Leconte (fiction, 1976). 80 min   Le dimanche 18 mai à 17h30 : "Monty Python, la vie de Brian" - de Terry Jones (GB, fiction 1979). 93 min. VOSTF   Le samedi 21 juin à partir de 21h : Fête de la musique avec Michel Jonasz. La musique, notamment la chanson française et la variété, occupe une place de choix dans l'oeuvre de Gotlib. Grand admirateur de Brassens, il compte parmi ses amis Maxime Le Forestier et Richard Gotainer. Il a volontiers caricaturé nombre d'interprètes dont François Hardy, Eddy Mitchell, Antoine, Michel Polnareff ou Michel Jonasz. Ce dernier, né lui aussi de parents juifs hongrois, a accepté l'invitation du Mahj à venir jouer dans le cadre de la Fête de la Musique. Il fera entendre son dernier spectacle, Piano voix, avec Jean-Yves d'Angelo. Le mercredi 2 juillet à 18h30 : "Gotlib, trait pour trait" - de Jacques Pessis (France, documentaire, 2006) 52 min "La bibliothèque idéale de Marcel Gotlib" - de Michel Grosman (France, documentaire, 2007) 23 min   Le mercredi 2 juillet à 20h : "Une nuit à l'opéra" - de Sam Wood avec les frères Marx (Etats-Unis, fiction, 1935) 94 min. VOSTF

Expo Gotlib - L'Effet Coccinelle - MIS A JOUR Événements